ACCUEIL |QUI SOMMES NOUS | PRESSE | NOS PARTENAIRES | CONTACTSlogo
Reserver un cours Acheter du vin
La Gazette du Graal
S'inscrire à ¬a Newsletter



Se d鳩nscrire


barre à ¤roite
Focus

Primeurs 2010


L'avis de Guillaume Barthélemy, fondateur de VintéGraal, après + de 400 vins dégustés

La dégustation des primeurs bordelais est un événement majeur du calendrier de la planète VIN.
S’y retrouvent les acteurs de la filière que sont les distributeurs, généralement négociants de place (à Bordeaux les grands châteaux ne vendent pas en direct au consommateur mais via le "Négoce"), importateurs étrangers ou encore les acheteurs de la grande distribution.
 
On y croise peu de sommeliers, mais chaque année VintéGraal fait le déplacement. C’est un moyen de renforcer notre conseil, gratuit car nous ne pratiquons pas la vente en primeur, auprès des clients particuliers qui souhaitent constituer leur cave.
 
Il est aussi question pour VintéGraal d’acquérir une vision d’ensemble du millésime dans la région et d’actualiser notre connaissance des châteaux afin de servir les meilleurs millésimes des meilleurs crus lors des dégustations de prestige que nous organisons pour des sociétés souhaitant honorer leurs clients et relations d’affaires.

Car oui, contre toute attente et l’idée répandue selon laquelle les bordelais « grugeraient » les vins pour les présenter sous leur meilleur jour lors de la grand-messe des primeurs, il est selon nous possible de se faire un jugement affuté sur les vins dès ces dégustations d’avril.
Et depuis la création de VintéGraal en 2003, aucun vin qui sublime notre goût lors des primeurs ne nous a déçu par la suite. En fait, les mauvais le sont dès les primeurs et ne peuvent pas masquer grand-chose à des dégustateurs appliqués.
 
Alors ce millésime 2010 ?
 
La version officielle annonce un millésime exceptionnel, encore meilleur que 2009 sur plusieurs vignobles.
Florilège :
Le millésime 2010 dans le Bordelais sera "racé", "formidable", "un autre très grand, en rouge et en blanc" après celui de 2009 déjà "couvert de louanges" dixit plusieurs professionnels cités par Le Figaro dans son édition du 15 mars 2011.
"C'est un millésime racé, d'une élégance formidable", Sylvie Cazes (Directrice de l’Union des Grands Crus de Bordeaux, précision qui compte), citée encore par le Figaro.
 
Plusieurs grandes réussites créditent ce point de vue. Mais de nombreuses déceptions tant rive droite avec des vins trop concentrés, denses, démonstratifs, lourds sue rive gauche où nombre de vins sont maigres et déséquilibrés. Un point commun partout chez les mauvais élèves : les fins de bouche sèches façon 2003 qui va aider à prendre conscience de l'utilité de la biodynamie pour que les racines des vignes plongent plus profondément et trouvent plus facilement de quoi se nourrir même en cas de sécheresse.

Voici une petite sélection qui occulte délibérément les crus « astronomiques », précieux, hors de prix et souvent de qualité du reste. Ces crus qui voyageront de cave en cave au gré des ventes aux enchères. A moins qu’ils ne soient ouverts dès leur prime jeunesse par d’impatients buveurs ignorant encore le rôle de l’initiation pour profiter des plaisirs. 
Nous présentons nos excuses aux amateurs de notes sur 20, sur 100, … Nous ne participerons pas à l'élection de Miss Monde cette fois ni n'encouragerons les consommateurs qui voudraient comparer la note d’un Pauillac avec celle d’un Vosne Romanée.
 
Le Miracle Margalais

 

Margaux fut jadis l’AOC la plus hétérogène entre de rares crus exceptionnels et de nombreux médiocres. Le nivellement de la qualité se fait vers le haut. C’était flagrant sur 2009, mais caché des papilles du plus grand nombre par la réussite de l’ensemble du Médoc. Et même de la large supériorité des aoc à cabernet sur les copines merlotantes.
 
Tous les crus dégustés sont de qualité, plusieurs auront leur place dans ma cave, et parfois comme sur le millésime 2009, des châteaux qui m’ennuyaient largement par le passé :
- Château Durfort Vivens, dans la lignée du sublime 2009
- Château Brane Cantenac
- Château Ferrière, étonnant
- Château Cantenac Brown, la révolution pour ce cru
Et le retour à meilleure fortune d’un cru avec lequel j’ai découvert ma passion pour le vin, Rauzan Ségla, qui m’avait moyennement plu depuis 2001.

Ces crus de Margaux sont très supérieurs en qualité à leur production habituelle, à privilégier donc.
 
En Saint-Julien et Saint-Estephe, on trouve quelques crus d’un joli classicisme :
- Château de Pez, régulier
- Château Les Ormes de Pez, enfin délicieux pour la 1ère fois selon moi
- Château Beychevelle, très au-dessus de la qualité habituelle mais peu impressionnant, en finesse
- Château Léoville Barton, alors que c’était une déception sur 2009 par rapport au standard de qualité de ce château
- Château Gruaud Larose
- Dans une moindre mesure Branaire Ducru et Léoville Poyeferré, surtout pour le 2ème qui « trust » déjà le haut de la pyramide tous les ans et dont la suprématie n’est pas assurée.

  

Tout se complique à Pauillac, et en Pessac Léognan. Le constat est clair : le millésime est largement décevant selon nous, contrairement à ce qui est affirmé ici ou là. Nous déconseillons d’acheter en dehors des quelques exceptions. Restons sur le constat que les vins sont pour beaucoup un peu maigres.
 
Quelques exceptions :
- Château Pichon Longeville Comtesse de Lalande
- Château Pape Clément
- Château Brown, surprise.

  

Haut Bages Libéral, loin d’être en pointe à Pauillac, s’en tire pourtant relativement bien cette année.

Rive droite
Quel retour en arrière. Le vignoble semble vouloir donner raison à l’ensemble des détracteurs du Bordelais (parfois aussi ou aussi snobs et sectaires que les « pro Bordeaux ») qui y dénoncent la surconcentration des vins et la quête du démonstratif.
Ici le nivellement de la qualité s’opère vers des caricatures du mouvement des vins de garage qui a pourtant énormément apporté à l’ensemble du vignoble bordelais.
 
Des crus comme Angelus sont très concentrés, avec des tanins sur-extraits à mon goût, des finales sèches. Le retour des vins opaques et alcooleux que 2005 avait consacré dans l’indifférence générale rive droite (à quelques exceptions comme Château Rol Valentin).
 
S’en sortent :
- Château Canon La Gaffelière, que je n’ai pourtant jamais adoré dans un nouveau style moins concentré et démonstratif, plus frais
- Château Pavie Macquin, selon moi un des vins grands vins de l’histoire de ce château
- Château Troplong Mondot, sublime comme toujours tout en proposant des vins différents chaque année
- Dans une moindre mesure mais inhabituel à ce niveau de qualité : Château Trotte Vieille
- Enfin, incompréhensible pour ceux qui lisent plus sur Valandraud et autres vins autrefois dits de garage comme Rol Valentin que ce qu’ils n’en boivent, ces 2 châteaux sont d’une grande finesse et fraîcheur.

  

Pomerol fut une impasse cette année, nous en avons goûté trop peu pour donner un avis sûr. Nous avons toutefois apprécié le retour à la qualité de Château La Pointe, avec l’aide du propriétaire d’Angélus. Pour le reste et paradoxalement car les vins devraient se goûter facilement jeune grâce à la rondeur du Merlot, c’est le seul vignoble que je comprends moins en primeurs ou jeune que les autres vins de Bordeaux.
 
De pures découvertes 
 
En marge des visites dans les châteaux ou des regroupements d’AOC se déroulent des dégustations d’associations comme le Cercle Rive Droite. Ici, dans des conditions souvent plus difficiles que dans les chais des châteaux se trouvent de nombreux domaines. Nous y avons trouvé Château Haut Gay qui devrait se retrouver aux alentours de 6-7 euro, une affaire. Et un nouveau domaine de l’écurie Derenoncourt : Château Clarisse avec un supplément d’âme par rapport aux nombreux et très qualitatifs domaines qu’il conseille.

 


Hors Bordeaux
 
Toujours en « Off » de l’Union des Grands Crus, la toujours très agréable dégustation au Château de Valandraud chez les Thunevin. Le plaisir de déguster en primeurs des vins d’ailleurs dont le mythique Pingus (Ribera del Duero) ou encore les vins du controversé Hervé Bizeul. Parlons seulement vin alors : il a fait énormément pour le Roussillon et les vins du Sud de la France en Général avec son projet Le Clos des Fées. Alors ravi d’avoir pu découvrir cette nouvelle cuvée qui m’a bien plu.

 


Et voilà le travail !

Depuis l'ouverture du restaurant LE VERRETIGO, il y a enfin une raison de se rendre à Bordeaux (en plus de rendre visite à ma soeur!). Et les primeurs sont devenus une immense joie de ce métier. Gilles et Fabrice sont les restaurateurs les plus gentils que nous ayons croisés depuis 8 ans. Ajoutez d'excellents produits, une carte des vins hors norme et ouverte (sacrilège à Bordeaux!) et vous êtes assurés de ne jamais y croiser l'arrière garde snob du vin ni la nouvelle plus biobio. Juste les amoureux du vin et des bonnes choses.
Vivement Vinexpo en juin 2011 !







Liste des actualités " A la une "
- Rdv à La new cave
- Qu'est-ce qu'un vin Bio ?
- Vintégraal accompagne NANO
- En 2013
- Les prochains ateliers et cours d'oenologie à La new cave
- COURS D'OENOLOGIE - OFFRE SPECIALE
- Derniers RDV de la saison 2011-2012
- La new cave dans Version Femina
- Les prochains RDV à La new cave
- Les prochains RDV à La new cave
- 100€ de chèques-cadeaux OFFERTS à valoir sur les cours d'oenologie
- LA CARAFE revient à La new cave
- La new cave ouvre ses portes à Paris
- LA CARAFE dit "NO BOJO, MORE PINOT"
- LA CARAFE revient le 20 Octobre
- La Syrah s'invite à LA CARAFE
- La Montagne s'invite à LA CARAFE
- MARDI GRAAL #2 le 8 Février 2011
- L'oenolunch comme les "Pro"
- BONNE CARAFE 2011 !
- L'oenolunch revient, sur son 31
- Cette année MARDI GRAAL tombe en Novembre
- LA CARAFE a les honneurs du FIGAROSCOPE
- LA CARAFE - Saison 2
- LA CARAFE - 1er anniversaire
- LA CARAFE
- La Carafe revient - Nouveau : cours d'oenologie Gratuit en before
- La quête du Graal se poursuit en 2010
- VintéGraal dans ELLE à table
- L'atelier des Chefs, notre partenaire depuis 2004 se développe
- Bonne Année !
- FOIRE AUX BONS VINS
- Chez Fauchon : VintéGraal raconte le Vin
- A Lire Dans "Cigares Spirit & Co"
- 24h du Mans 2007, Audi gagne avec une recette inédite : les pneus Michelin, un oenotime by VintéGraal, et un concert privé de Seal
- Guillaume Barthélemy répond aux questions du Blog patrimoine d'Investir Magazine
- Notre Bourgueil préféré élu vin rouge de l'été
- VintéGraal dans la revue Management
- VintéGraal invente Le WENWAT
- Robert Parker contre le reste du Monde
- Primeurs 2005


Liste des actualités " Focus "
- Votre évènement privé à La new cave
- Un Bilan de VINISUD
- Primeurs 2010
- Aussi fou qu'un cours de Tennis avec Roger Federer à Wimbledon !
- Le TOUT PETIT
- Lundi 10 Janvier
- Languedoc Gourmand
- Clos Coquimbert : THE Chinon
- Il est temps de fêter vos succès de 2010
- Dans les vignes
- Besoin d'une mise au "VERRE" ?
- Dégustation Grand Sud
- GOLDEN BOY
- I LOVE EPERNAY
- Pit Stop à Cornas
- Haut Médoc 2001
- Au secours, j'apporte le vin...
- Vallée du Rhône
- Vallée de la Loire
- Dive in Omnivore
- En 2007
- Taste & Go
- L'oenolunch fait le plein...
- wine clubbing
- Wine Coaching Pro


Soir饠de fin d'ann饼/a> - Cours d'oenologie - Constitution de cave - Site cr驠par LMC France